My Vitibox – avril 2018

My Vitibox – avril 2018

Par Anne-Sophie le 23 avril 2018

Le vin rend l’oeil plus clair, et l’oreille plus fine” disait Baudelaire, ça tombe bien car ce mois-ci My Vitibox   nous donne une fois de plus l’occasion d’améliorer notre clairvoyance quant à la dégustation du vin ! Leurs conseils distillés de çà et là des pages du petit fascicule livré avec la box sont super instructifs. D’ailleurs, on dit souvent des bibles d’oenologie qu’elles sont imbuvables et bien pour le coup, les quelques infos délivrées par l’équipe de Prodégustation se boivent ici comme un bon vin ! Allez vous êtes chanceux, je vous en partage quelques notes !

Dans la box d’Avril, on parlera levures, oeil du vin et Géorgie (pour la faire courte).

Les levures, qu’est-ce donc ? Eh bien, me concernant je les imagine bien comme étant des petits champignons magiciens. Ouais, car ces mushroom ont le pouvoir de transformer le sucre en alcool en plus de révéler les composées aromatiques du raisin ! It’s magic, no ? À chaque cépage un type de levure spécifique et une famille aromatique qui en découlera. Et elles en ont plus d’un tour dans leur sac ces levures : vin primeur ou vin d’élevage ? c’est la levure utilisée qui vous le dira ! Pour exemple, vous souhaitez révéler les arômes d’agrumes, de fruits jaunes et de fleur du riesling, alors optez pour de la levure Fermivin VB1 ! Et bim ! 

Parlons maintenant de dégustation, les yeux dans les yeux  -_-
Vous souhaitez impressionner vos potes lors du prochain apéro ? OK, montrez dès à présent quel magicien sommeille en vous ! Sans même gouter le vin, vous pourrez deviner son âge, son sexe et sa ville de naissance. ASV ? (old joke), son cépage, je voulais dire. Mais comment fait-on ? J’y viens.

1/ Tout d’abord, installez-vous tranquillement votre verre plein en main et bouteille dans l’autre ; ou pas. Observez premièrement la limpidité de la robe. Si vous voyez votre main au travers, c’est que c’est limpide donc ok ; si c’est trouble et qu’il y a des particules en suspension c’est pas ok. Maintenant, voyons si la robe brille, oui on parle de brillance et encore plus quand il s’agit des vins blancs ! Celle-ci augmente quand la trame acide est marquée (ex : les blancs de Loire).

2/Now, on va focuser sur la couleur de la robe (la teinte) et son intensité. Claire, foncée ? Rubis, violet ? Un conseil, révisez juste avant les noms de fleur (rose, pivoine) les noms de fruits (framboise, cerise) ou de pierres précieuses (rubis, grenat). Eh oui, aimez la nature et elle vous en apprendra ! Bon, restons focus. Vous êtes face là à une robe couleur cerise très clair, eh bien vous pouvez d’ores et déjà éliminer le Cabernet sauvignon qui lui a une robe grenat foncé… peut-être pouvons-nous dans ce cas envisager un Pinot noir ? Ensuite, attardez-vous à regarder le disque (alias la zone arquée qui se dessine au bord du verre lorsque vous le penchez), et bien en fonction de la couleur que vous voyez, vous pouvez deviner l’âge du vin ! C’est fou non ? Pour les vins rouges, si le disque prend quelques teintes orangées, c’est que le monsieur n’est plus tout à fait jeune…

3/ Enfin, le pot au rose, ou rouge, c’est la capillarité du vin ! Qu’est-ce donc ? Eh bien ce sont ses larmes…c’est beau n’est ce pas ? En gros, c’est votre jauge pour savoir si vous allez prendre cher et pleurer en buvant ce vin ou bien si vous allez être juste un brin hilare (jusqu’à en rire aux larmes). Hilare, capillarité… Bon mes blagues vont un temps, je vous le concède. En somme, plus la teneur d’un vin en sucre et en alcool est élevée, plus les larmes seront épaisses et s’accrocheront à votre verre. Manip à réaliser : vous inclinez votre verre et le redresser… des larmes coulent sur les parois et là vous saurez. Le must dans tout ça, c’est qu’en fait ces larmes vous indiquent la provenance du vin. Comme on le sait tous, c’est le soleil qui gorge les raisins en sucre (et qui crée ensuite  l’alcool), et selon vous où ya t-il le plus de soleil ? Réponse : on dirait bien le Sud. Donc un rouge qui a des larmes épaisses a plus de chance d’être un vin de Provence qu’un vin d’Alsace. Allez, c’est sûr, vous allez être incollable ;) (sans mauvais jeu de mot).

Et les 2 bouteilles de vin de la box, on en parle ou bien ? 

Ce mois-ci, j’ai donc reçu : 

  • Le Calicôt, Le Clos du Chêne, 2016, un 100% Malbec qui a grandi “de façon raisonnée” sur des sols argilo-calcaires ; un vin à l’allure des grands vins du sud ouest avec le supplément de fraicheur et de fruit qui va bien ! Beaucoup de maturité dans ce vin pourpre, lumineux, qui s’associera parfaitement à une cuisse de lapin sauce chasseur ou à un financier au chocolat ! 
  • Les Trois côtes, Côtes de Bourg, 2016, un bordelais à la jolie robe grenat et aux larmes coulantes. Le Merlot (raisin préféré des merles) y est très présent ! On y retrouve des notes de poivre et de cacao conjuguées aux arômes de fruits rouges noirs qui fait de lui un vin riche. À marier avec un riz au lait au coulis de fraise ou encore à un flan de courgette ! De quoi me mettre en appétit :)

Ah mais j’oubliais d’évoquer la Géorgie ! Pays situé sur les rives de la mer Noire et au pied des montagnes de Caucase, c’est THE berceau du vin. Leur petit secret de fabrication : faire fermenter du vin dans des jarres d’argiles enfouies sous terre dans un terroir varié = des grands vins de garde à la clé !

Et nous on se dit, à bientôt en mai, le joli mois de mai.

Notre note : 9.2/ 10

  • Qualité des produits
    10
  • Originalité et émotion
    8
  • Packaging et livraison
    9
  • Rapport qualité / prix
    10
  • Diversité du contenu
    9

Notez My Vitibox :

Rating: 3.1. From 344 votes.
Please wait...

À propos de Anne-Sophie

Illustratrice nantaise et curieuse avant tout

Derniers tests My Vitibox

Voir tous les tests My Vitibox

Derniers tests similaires

Voir tous les tests

Box du moment

Les Box similaires

Commentaires