Les Roseaux Pourpres d’Août 2021 : le Pays des milles collines

Les Roseaux Pourpres est une box de livres destinée aux adultes ou aux adolescents, désireux de découvrir des auteur-e-s méconnu-e-s, notamment des auteur-e-s noires. Tous les deux mois, un nouveau thème et un nouveau coffrets sont envoyés par la créatrice, Olivia. En reconversion professionnelle pour devenir libraire, elle a créé un véritable univers autour de sa box littéraire. Chaque mois, elle anime sur Instagram un club de lecture autour du livre phare de la box, où les échanges sont sympathiques.

La box


Tout d’abord, on apprécie le format compact de la box qui permet de se glisser facilement dans une boîte aux lettres.

Le coffret est soigneusement présenté. Les livres et surprises sont emballés dans du papier de soie violet.

Les fiches

Dans le coffret, on découvre d’abord les fiches de présentation, très bien faites et très complètes, avec des informations intéressantes, pour accompagner le lecteur (en fait, ce sont plutôt des lectrices) dans la découverte de la box.
Une fiche est consacrée à la lecture du livre phare du coffret, avec un avant-après (fiche de lecture), tandis que la deuxième fiche permet de promouvoir un entrepreneur, au gré des découvertes d’Olivia. Dans ce coffret, il s’agit de Kujua, un e-shop d’artisanat rwandais qui propose de très jolis objets traditionnels ou modernes, vanneries, objets en bois, bijoux ethniques…

La surprise


Côté surprises, ce mois-ci encore, on est bien gâté. On découvre un grand sachet de thé Rwanda Rukeri de Cosaan et un sachet individuel de thé détox du Palais des Thés, les deux pour accompagner nos lectures. Une belle idée gourmande pour les amateurs.


Une très jolie paille en forme de coeur, aux reflets irisés s’est également glissée dans le coffret. Accompagnée de son petit goupillon pour la nettoyer, elle a été immédiatement réquisitionnée par ma fille, qui est tombée sous le charme de ce cadeau ! Le truc en plus ? Elle est en acier inoxydable et donc réutilisable, un excellent point pour la planète. Merci Olivia.

Les livres

La fille au sourire de perles – Clémentine Wamariya & Elizabeth Weil


Le pitch

Clemantine Wamariya a six ans quand le conflit rwandais éclate en 1994. Avec sa sœur Claire, quinze ans, elles doivent fuir les massacres et traversent sept pays d’Afrique pour échapper à la violence. Sans nouvelles de leur famille, elles affrontent la faim, la soif, les camps de réfugiés, la misère et la cruauté pendant six ans avant d’arriver aux États-Unis. À Chicago, les deux sœurs empruntent des chemins différents. Tandis que l’aînée, mère célibataire, a du mal à joindre les deux bouts, Clemantine, recueillie par une famille américaine, est promise à un avenir brillant. Un véritable rêve américain s’offre à elle : elle devient pom-pom girl et fait de brillantes études en école privée qui la mèneront jusqu’à Yale. Mais comment se reconstruire après une telle épreuve ?

Mon avis

Livre phare du coffret, ce livre est celui d’un témoignage, une histoire vraie, celle de l’auteure qui nous raconte comment elle et sa soeur ont fui le génocide rwandais, en 1994, pour se réfugier aux Etats-Unis. Le sujet est difficile et le livre est décrit comme « poignant » par le magazine Elle. Je ne suis pas habituée à lire des témoignages, et encore moins lorsqu’ils évoquent des passages aussi difficiles, des vies humaines en lambeaux, des guerres atroces… Je ne sais pas si j’aurais le courage de lire ce témoignage, mais il est essentiel qu’il existe. Pour qu’on n’oublie pas et pour qu’on évite de recommencer les mêmes erreurs.

Génocidé – Révérien Rurangwa


Le pitch

 » Depuis que, le 20 avril 1994, vers 16 heures, je fus découpé à la machette avec quarante-trois personnes de ma famille sur la colline de Mugina, au coeur du Rwanda, je n’ai plus connu la paix. J’avais 15 ans, j’étais heureux. Le ciel était gris mais mon coeur était bleu. Mon existence a soudainement basculé dans une horreur inexprimable dont je ne comprendrai probablement jamais les raisons ici-bas. Mon corps, mon visage et le plus vif de ma mémoire en portent les stigmates, jusqu’à la fin de ma vie. Pour toujours.  » Comme celle de tous les survivants, l’histoire de Révérien Rurangwa rejoint l’Histoire. Son récit évoque, avec un réalisme saisissant, l’atrocité du dernier génocide du XXe siècle : celui des Tutsi au Rwanda. Il dit aussi la force de l’instinct de survie et des processus de résilience ; l’impuissance à envisager le pardon quand la justice est bafouée ; l’énigmatique pouvoir du mal et le mystérieux silence de Dieu. Et c’est en cela qu’il parle à tous les Hommes.

Mon avis

On continue sur le même thème que le livre précédent : le Rwanda et un témoignage des atrocités perpétuées en 1994 dans ce pays d’Afrique. J’avoue que je ne me sens pas capable de lire ce roman, ce n’est pas tout à fait le type de lecture que j’envisageais pour un mois d’été, où je recherche plus de légèreté. Mais c’est le principe des Roseaux Pourpres, nous emmener loin des sentiers battus, à la découvertes d’auteurs méconnus et d’histoires à ne pas oublier.

Notre note : 9.0/ 10

En août, le Coffret Les Roseaux Pourpres nous emmène dans les difficiles chemins du Rwanda, à la rencontre d’auteurs et de leurs insoutenables témoignages du génocide de 1994. Pour ne pas oublier.

  • Qualité des produits : 9
  • Originalité et émotion : 9
  • Packaging et livraison : 9
  • Rapport qualité / prix : 9
  • Diversité du contenu : 9

Derniers tests Les Roseaux Pourpres

Les Box similaires

Commentaires